Blog

Déprogrammer les causes de la fibromyalgie

Posté le 13 février 2021

Annie a souffert de crises de fibromyalgie plus de la moitié de son existence. En 2017, elle découvre la Méthode JMV, après des années d’errance thérapeutique. En six séances, ses symptômes ont tous disparu, et elle a retrouvé la marche. Annie nous a raconté son parcours, et sa “renaissance”.

Depuis quand souffrez-vous de fibromyalgie ?

Cela fait trente ans que je souffre de douleurs chroniques et de problèmes de fatigue. Les premiers symptômes sont apparus à une époque où la fibromyalgie était encore quasiment inconnue. Au début des années 1990, je me suis rendue à l’hôpital Cochin afin d’obtenir un diagnostic. Je souffrais de ce qu’on nommait “le syndrome de fatigue chronique”. Les médecins ne comprenaient pas l’origine de mes douleurs, et il n’existait aucun traitement ou prise en charge spécifique. En 1999, à force de souffrances et d’épuisement, j’ai plongé dans une première grosse dépression. On m’a hospitalisée pendant deux mois, et mise sous traitement antidépresseur et anxiolytique.

Les années ont passé; il y a eu des moments qui ressemblaient à de la rémission, d’autres où la maladie repartait de plus belle. J’ai fait d’innombrables examens de santé, dont les résultats rendaient le corps médical toujours plus perplexe. Je pouvais à peine marcher, mais lorsque je faisais les tests respiratoires, j’avais une capacité supérieure à la moyenne. Je faisais des malaises à répétition – comme si j’avais des problèmes au niveau du cœur – alors que mes électrocardiogrammes étaient parfaitement normaux.

Quels étaient vos principaux symptômes ?

La fibromyalgie, c’est un épuisement chronique et total. Vous avez des douleurs partout, diffuses et persistantes, qui vous prennent d’une heure à l’autre sans que vous compreniez pourquoi. On ne peut rien prévoir, on ne sait jamais comment l’on va se lever le matin, ou comment va se dérouler la journée. C’est une maladie extrêmement handicapante au quotidien. Pour supporter la douleur et la fatigue physique et morale, on ne m’a toujours donné que des antalgiques, antidépresseurs et anxiolytiques. Pendant trente ans, j’ai mené une vie pénible, terriblement douloureuse.

Comment avez-vous entendu parler de la Méthode JMV ?

Grâce à ma belle-sœur qui a suivi la formation de Jean-Marc Vergnolle en 2018. Lorsqu’elle m’en a parlé, j’ai tout de suite pris rendez-vous avec Jean-Marc en espérant trouver quelqu’un et/ou quelque chose pour me sortir de cette vie de souffrances. Je n’ai pas été surprise par l’approche de la Méthode JMV. Par le passé, j’avais fait 3 voyages en Chine pour être soignée par des médecins en médecine traditionnelle chinoise. Je savais que les résultats pouvaient être spectaculaires, aussi j’y suis allée avec une grande confiance. De toute façon, c’était mon dernier recours. Je n’en pouvais plus, je ne pouvais même plus marcher, j’étais arrivée à un taux d’incapacité physique dramatique.

Comment se sont déroulées les séances ?

Lors de la première séance, Jean-Marc m’a détecté de nombreuses intolérances alimentaires (au lactose, au riz, au sucre, au sucre et au gluten). Après les avoir déprogrammées, j’ai entrepris un régime strict, et pris certaines plantes. Les résultats se sont manifestés très rapidement, dès la première séance. Au bout de 3 séances (à raison d’une fois par mois), j’ai constaté une amélioration phénoménale de mon état. Jean-Marc, lui, n’était pas assez satisfait des résultats (rires) ! Nous avons continué à nous voir tous les deux mois. En six séances, toutes les douleurs avaient disparu. J’ai alors commencé à remarcher progressivement : je faisais 200 mètres un jour, 300 mètres le lendemain…

L’été dernier, 9 mois après notre rencontre, j’ai complètement retrouvé la marche ! Aujourd’hui, je revis. Je continue un régime relativement strict, même si je m’autorise quelques écarts en gluten et en sucre (ma plus grande faiblesse). Il m’arrive régulièrement de craquer pour des gâteaux et autres sucreries; en revanche, si je mange mal, au bout de 10 jours, les douleurs de démarrage de ma fibromyalgie reviennent… Et me stoppent net dans mes excès alimentaires. Par ailleurs, j’ai perdu 18 kilos. C’est une véritable renaissance pour moi.

Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un souffrant de fibromyalgie ?

Chaque cas est sans doute particulier, mais allez rencontrer un praticien en méthode JMV. Au début, je n’en ai pas parlé à mon entourage. Ils ont vu d’eux-mêmes les changements : pendant trente ans j’ai mis cinq minutes à me lever d’une chaise, et du jour au lendemain, je me suis levée d’un coup ! En revanche, il faut être motivé et prêt à suivre un programme de rééquilibrage alimentaire… Dans un cas comme le mien, cela vaut largement le coup. Aujourd’hui, je refais énormément de choses que je ne faisais plus depuis des années. Je me répète : c’est une nouvelle vie, une renaissance.

 

La Méthode JMV ® est une méthode énergétique naturelle et complémentaire de la médecine traditionnelle. Demandez l’avis de votre médecin en ayant un suivi régulier avec celui-ci afin d’adapter votre traitement si nécessaire.